Guilde des Barbes Fleuries
Bienvenue chez Nous..!


Forum de guilde des Barbes Fleuries ~ Seigneur des Anneaux
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La Comté, le pays des vertes collines.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ghloyn
Ah quand même
Ah quand même
avatar

Messages : 73
Date d'inscription : 06/12/2013
Age : 18
Localisation : Othrikar

MessageSujet: La Comté, le pays des vertes collines.   Lun 19 Mai - 16:03

La comté :




S'il existe un endroit dans la Terre du Milieu où règne l'innocence, c'est bien la Comté, une terre de plaisirs simples : de la bonne bière, de la nourriture délicieuse et des jardins entretenus de main de maître. Cette vie heureuse persiste, épargnée pour l'instant par le Mal, dont les voyageurs évoquent à voix basse la présence dans le monde.

On trouve la première trace connue des Hobbits dans la haute vallée de l'Anduin, vers l'an 1000 du Troisième Âge. Par la suite les Hobbits migrèrent progressivement vers l'ouest à travers les Monts Brumeux. Ils vécurent dans le Pays de Dun et dans les parties dépeuplées des royaumes de Cardolan et de Rhudaur avant d'entrer dans la Comté.
Avant d'être connue comme telle, la Comté faisait partie du royaume d'Arthedain, et par-là même de l'ancienne Arnor. En 1601 du T. Â., les frères Hobbits Marchon et Blancon, qui habitaient le village de Bree, obtinrent la permission officielle du roi Argeleb II d'Arthedain de coloniser les terres dépeuplées qui devinrent la Comté et qui à cette période étaient seulement connues comme les coteaux de chasse du roi. Argeleb II posa trois conditions à cette concession : que les Hobbits reconnaissent la suzeraineté du roi, qu'ils maintiennent en bon état les ponts et chemins de la Comté et qu'ils aident les messagers. Ainsi commença la Chronologie de la Comté, puisque l'année de la traversée du Baranduin (appelé aussi Brandevin par les Hobbits) devint l'année un de la datation, ou comput, de la Comté.



La Comté a une longueur de 193 kilomètres, depuis les Hauts Reculés à l'ouest jusqu'au Pont du Brandevin à l'est, et de 241 kilomètres depuis les landes du nord jusqu'aux marais du sud. Au total, selon différents cartographes, elle a approximativement une aire de quelques 55 000 kilomètres carrés.
Le fleuve Baranduin (appelé Brandevin par les Hobbits) limite la Comté à l'est, bien que quelques Hobbits vivent aussi dans le Pays de Bouc, situé à l'est du fleuve et à l'ouest de la Haute Haie, laquelle sert de protection aux terres contre les dangers de la Vieille Forêt, toute proche. Au nord et à l'ouest, la Comté n'a aucune frontière topographique, si ce n'est qu'elle est limitée par les anciens chemins du sud et de l'est et par quelques caractéristiques géographiques propres, comme les collines de la Tour.
Le territoire originel de la Comté est subdivisé en quatre régions ou quartiers, appelés selon leur localisation : Nord, Sud, Est et Ouest. Approximativement au centre de la Comté se trouve la Pierre des Trois Quartiers, qui marque le point où les frontières des quartiers de l'Est, de l'Ouest et du Sud se rejoignent.

La Comté est densément peuplée, avec beaucoup de villages et peu de villes, mais possède encore d'amples zones de forêts et de marais. Elle est décrite par de nombreux voyageurs comme une terre petite, mais belle et opulente, chérie par ses habitants. Son emplacement et sa latitude lui confèrent une fertilité naturelle et les Hobbits ont un système d'agriculture, dans laquelle on peut trouver diverses productions, comme les céréales, les fruits, le bois et l'herbe à pipe. Cependant, son économie est presque autarcique ; les Hobbits ont l'habitude de consommer tous les produits de leurs cultures, ou bien de les conserver pour des cadeaux.



Les Hobbits de la Comté emploient une architecture particulière. Les trous excavés dans le sol, forme d'habitation la plus ancienne, sont réservés, à la fin du Troisième Âge, aux plus pauvres, qui vivent dans des terriers de faible taille, et aux plus riches, qui ont les moyens de faire construire de vastes demeures aux tunnels ramifiés, appelées smials. Néanmoins, du fait de la rareté des reliefs dans la Comté, les Hobbits ont commencé après leur installation à édifier des demeures au-dessus du sol, tout d'abord des demeures longues et basses, recouvertes d'herbe sèche ou de tourbe, simples imitations des smials, puis des constructions plus élaborées, probablement par l'instruction des Nains. La particularité la plus visible de l'architecture hobbite est une prédilection pour les portes et fenêtres de forme ronde.



La Comté est un havre vallonné parsemé de ruisseaux riants, de collines d'herbe verdoyante et de trous de hobbit confortables nichés entre des champs bien entretenus.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
 
La Comté, le pays des vertes collines.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mon Armée Peaux-Vertes!
» Haiti sur une liste de pays juges ennemis de Wasington
» Haiti des années 60-70-80: Le pays était-il mieux sous Papa et Baby Doc ?
» Canada, le Pays le Plus Accueillant au Monde pour les Expatriés
» Wikileaks: Les pays Arabes peu tendre envers l'Iran

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Guilde des Barbes Fleuries :: Les Barbes Fleuries et Felak Tarag :: Les archives de Ghloyn-
Sauter vers: